Torsions sanguines – à F.L.

La ritournelle se joue de mes dés, chaque année

La joie parade la tristesse lorsque le soulagement se charge de regrets.

Le corps se vide alors de liesses éthérées mais fallacieuses.

D’aucunes le néantisent et d’entre ses masques chevaleresques

Transparaît sa couardise, terre aride aux notes fantasques

Tressées d’Ambre et de Jasmin.

Mes canines crissent cette mélopée en une tragédie douce et grinçante

Qui n’a de cesse de ronger et nourrir mes chairs aimantes

Tandis qu’elles s’estompent dans les fêlures d’un boléro

Au grondement hasardeux.

 

La Chance orne le partage sulfureux de nos caprices, nos rires et nos misères,

Arables mignardises aux regards complices et chaleureux.  

Apprécier ces mets ronds et sucrés nous poussent au sourire

_______________________________________ En présence de leur sœur Famine

Qui reprend ce qui fut donné au concours fortuit d’ardélions falots et grotesques.

Cette faim est Absence, réponse élégante à une bataille perdue par avance,

Où les muscles embrassent le péché et brassent un air sibyllin,

Jusqu’au poing de leur rupture, quand leur déchirure s’étend aux os

Qui eux-m’aiment se disloquent.

 

Arrimé au port, celui-ci s’enflamme et me consume comme le cigare que j’embrase

A l’aune de ma compagne Mélancolie.

Ainsi ! J’avance et recule, je stagne et jamais ne m’arrête. 

J’insuffle une mouvance, vétille d’un Orme qui m’enivre et me scarifie,

Sacrifiant le sublime aux portes de mes peurs.

Las, j’ignore ce que je suis, je prétends à être,

Métaphore d’un caractère noble au voile lâche et soyeux.

Harassé, je me retranche aux veines de mon imaginaire,

Où le temps se révèle intemporel et mon allure racée préfigure ma victoire

Aux thermes de souffrances confuses qui forgent ma gloire.

Je confis ma vanité par le miel de ces glaires qui connaissent et expriment ma peine,

Cri d’iode qui s’écoule et perle mon visage,

_______________________________ Râle inconnu d’un Dragon qui naît sans être.    

 

 

___________________________________________ Emmanuel Lebourg. 

0 commentaire à “Torsions sanguines – à F.L.”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire



blog d'une pythagoricienne |
mes petites idées |
Blog de Aymane Hafit ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | fictiontwilightdomination
| poèmes d'une romantique ...
| C'est de l'autre côté de ma...